Qu’apprennent les enfants avec leur argent de poche ?

Source: gezinsbond

Apprendre à gérer l'argent, c'est comme le vélo : ça ne s’oublie pas. L'argent de poche est le moyen idéal pour apprendre à votre enfant les bons réflexes dès son plus jeune âge.

3 jeunes sur 4 reçoivent de l'argent de poche. Mais en primaire, 3 enfants sur 4 n'en reçoivent pas. Apprendre tôt à gérer de l’argent de poche enseigne pourtant beaucoup de choses aux enfants :

1) La valeur de l'argent

Dès la première primaire, votre enfant peut apprendre des choses grâce à son argent de poche. Vous lui donnez un ou deux euros ? Votre enfant découvrira alors combien de bonbons il peut acheter avec, ou combien de semaines il devra attendre pour acheter un nouveau jouet.

2) Épargner

Avec un peu plus d'argent de poche que "nécessaire", votre enfant peut aussi apprendre à économiser pour s’acheter quelque chose de plus important dont il a vraiment très envie. Votre enfant apprend seulement à calculer ? Il sera alors utile qu’il puisse visualiser ce processus d'épargne, à l'aide d'une grille à colorier par exemple.

3) Calculer

En dépensant et en épargnant, votre enfant apprend aussi inconsciemment à calculer. Est-ce que j'aurai assez ? Est-ce qu’on va me rendre la monnaie ? Et si oui, combien ? Combien de temps dois-je économiser ? Si j'achète ça maintenant, alors que j'économise déjà pour autre chose, combien de semaines supplémentaires devrai-je attendre?

4) Quand il n'y en a plus, il n'y en a plus

Votre enfant n'a plus assez d'argent pour s’acheter quelque chose qu'il veut absolument ? Résistez à la tentation de lui donner un extra. Quand c’est fini, c’est fini : l’argent ne tombe pas du ciel. Les enfants qui auront appris à résister lorsque leur argent de poche est épuisé rencontreront moins de problèmes financiers plus tard.

5) On ne peut pas tout avoir

Dans la lignée du point précédent : en donnant de l'argent de poche à votre enfant, vous lui apprenez aussi qu'il ne peut pas tout avoir. On ne peut dépenser son argent qu'une seule fois. Il faut donc faire des choix, ou au moins fixer des priorités.

6) Gérer un budget

Dernier point très important : la gestion d'un budget. C'est déjà difficile pour les adultes, donc plus les enfants apprennent tôt, mieux c'est. « J’économise tous mes sous, ou une partie ? Combien ? Pourquoi ? Combien de temps ? » Ils apprennent à se poser les bonnes questions.

Vous avez décidé de donner de l'argent de poche à votre enfant?

Mettez-vous d’accord: déterminez avec votre enfant ce qu’il doit (ou peut) payer avec son argent de poche. Il vaut toujours mieux garder un peu de contrôle et faire des ajustements par après.

Plus vous commencez tôt, moins vous aurez de problèmes quand votre enfant sera plus grand. Il vous sera en effet difficile de vérifier soudainement les dépenses de votre fils ou de votre fille de 15 ans si vous ne l’avez jamais fait avant.

Convenez également avec lui de ce qui se passe s’il a dépensé son argent trop vite.

Un conseil : tenez-vous-en au principe : « quand il n’y en a plus, il n’y en a plus » . Des règles floues risquent d’encourager des dépenses irréfléchies.

Quel montant ?

Quand votre enfant entre en secondaire, vous pouvez évaluer avec lui s'il reçoit assez d'argent de poche. Combien reçoivent les jeunes de son âge et à quoi dépensent-ils leur argent? Combien épargnent-ils ? Est-ce qu'ils épargnent d’ailleurs?

Votre enfant estime qu'il pourrait recevoir un peu plus ? Faites le point sur ses dépenses pour savoir si vous sous-estimez ses frais, ou s’il dépense tout simplement trop.

Et les grands-parents ?

Vous ne voulez pas donner d'argent de poche supplémentaire à votre enfant (selon le principe : quand il n’y en a plus, il n’y en a plus), mais les grands-parents le font dans votre dos ? Que faire? Identifiez le problème le plus tôt possible et expliquez-leur votre stratégie parentale. S'ils veulent vraiment donner un petit extra, ils peuvent toujours le placer sur un compte (d'épargne).