Acheter : voici les coûts à prendre en compte

Tu as bien économisé et tu veux passer à l'étape suivante : acheter ta propre maison. Tu peux découvrir ici les frais dont il convient de tenir compte, mais aussi ceux que tu as peut-être négligés.

Acheter et emprunter

Après d’innombrables recherches, tu as trouvé l'appartement, la maison ou le terrain de tes rêves ? Dans ce cas, tu dois probablement emprunter une partie du montant de l'achat.

Pour déterminer l’importance du budget empruntable, il convient de prendre en compte deux éléments : ton épargne et tes revenus. Les banques veulent être sûres que tu peux rembourser le prêt et que tu ne t'endetteras pas lourdement.

Ainsi, elles demandent de plus en plus souvent un apport personnel pour l'achat d'un logement. Si tu disposes d'un apport personnel confortable, ce sera un point positif : dans de nombreux cas, tu peux alors obtenir un prêt moins cher. Bien entendu, cela dépend en grande partie de tes revenus.

Le prix d'achat, puis les mensualités de remboursement de ton crédit sont souvent les dépenses les plus importantes. Mais ne néglige pas ces coûts non plus :

  • les frais de notaire (comme l'acte notarié, les droits d'enregistrement - qui s'élèvent en Wallonie et à Bruxelles à 12,5% du prix d'achat)
  • la taxe annuelle sur le précompte immobilier
  • les assurances (assurance incendie, assurance de solde restant dû, etc.)
  • les frais de copropriété lors de l'achat d'un appartement (par exemple, entretien de la cage d'escalier, maintenance de l'ascenseur, etc.)

Que tu optes pour un achat (et donc un emprunt) ou une location, le montant total de tes mensualités ne devrait idéalement pas dépasser 1/3 de tes revenus.

Acheter ta propre maison n'est pas immédiatement possible ? Ces conseils: Voici comment économiser pour la maison de tes rêves te permettront de commencer à épargner pour concrétiser un jour ton rêve.