Ta fiche de paie, tu y comprends quelque chose ?

Tu as découvert ton salaire brut et ça t’a donné envie de danser sur la table ? Pas si vite ! C’est vrai que c’est tentant, mais malheureusement ce n’est pas cette somme qui sera versée sur ton compte en banque. A la fin du mois, tu reçois ton salaire net, pas le brut.

Et ta fiche de paie, est-ce que tu comprends à quoi correspondent tous ces chiffres qui y figurent ? Oui ? Tant mieux pour toi ! Non ? C’est normal, ce n’est en effet pas facile de déchiffrer toutes les lignes et exemptions qui y sont mentionnées. Nous t’expliquons ici quelques notions de base.

Salaire brut (ou salaire mensuel de base)

Le point de départ pour le calcul de ton salaire (net) final est le salaire brut total (on l’appelle aussi le salaire mensuel de base). C’est le montant total, avant prélèvement des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu. Pour les employés, on part d’habitude du salaire mensuel, et pour les ouvriers on part du salaire horaire.

Ton salaire mensuel de base inclut ta rémunération pour les jours/heures que tu as prestées, mais aussi d’autres indemnités : jours de congés, pécules de vacances, jours de congé maladie, heures supplémentaires, primes, commissions, jours fériés payés, etc. En résumé, ton salaire brut est la somme de tous tes revenus sur lesquels tu dois payer des cotisations sociales.

Cotisations sociales (ONSS)

Ta fiche de paie indique aussi le montant de ta cotisation ONSS. Ce prélèvement sert à plusieurs choses. Il sert d’abord à donner un revenu de remplacement aux ouvriers et employés sans travail (à cause d’une maladie, d’une maladie professionnelle, du chômage ou de la retraite). Il sert aussi à payer les allocations familiales et l’assurance des soins de santé. Pour les ouvriers, l’employeur doit également payer un pécule de vacances pour les congés annuels.

Pour les employés, la cotisation ONSS s’élève généralement à 13,07 % du salaire brut, bien qu’il y ait quelques exceptions : par ex. pour certains jobs d’étudiant et pour les bas salaires. Pour les ouvriers, la cotisation sociale est calculée sur une base de 108 % du salaire brut (pour compenser le fait que le salaire brut des ouvriers n’inclut pas leur simple pécule de vacances).

Salaire imposable

Ton salaire imposable est ton salaire brut moins la cotisation ONSS. C’est sur ce montant que ton employeur prélève le précompte professionnel, qui est une retenue ou un acompte sur ton impôt sur le revenu. Ce précompte professionnel n’est pas un pourcentage ou taux fixe, car son calcul dépend du montant de ton salaire et de ta situation familiale (es-tu marié(e) ou pas, combien d’enfants à charge …).

Quelques temps après avoir rempli ta déclaration fiscale, le service des impôts t’enverra un décompte final prenant en compte ta déclaration. Cet avis d’imposition te dira si tu dois payer plus ou, au contraire, si tu seras remboursé de ce que tu as payé en trop. Comment ça se fait ? C’est parce que le précompte professionnel déjà prélevé ne tenait compte que du montant de ton salaire et pas d’autres éléments personnels, comme ton prêt hypothécaire, les frais de garde de tes enfants …

Ton salaire imposable peut aussi inclure certains montants exemptés de cotisation ONSS, mais sur lesquels tu dois quand même payer des impôts. Entrent ici en ligne de compte certains types de pécule de vacances, la voiture de société, etc.

Abonnement social

L’abonnement social est une indemnité pour tes déplacements domicile-travail. Le montant dépend du nombre de km parcourus, le secteur dans lequel tu travailles, etc. Il apparaît tout à la fin du calcul de ton salaire, car tu ne dois pas payer de cotisation ONSS ni d’impôt sur les premiers 34,20 EUR par mois.

En plus de l’abonnement social, il se peut que cette partie du calcul de ton salaire inclue aussi certains frais remboursables, comme les amendes de stationnement, les notes de restaurant, etc.

Cotisation spéciale de sécurité sociale

Cette cotisation spéciale est un prélèvement supplémentaire, qui vient s’ajouter au précompte professionnel. Le montant exact dépend de ton salaire et de ta situation familiale.

Apport personnel pour les chèques-repas

Enfin, ta fiche de paie peut aussi inclure ton apport personnel pour tes chèques-repas. L’employé paie minimum 1,09 EUR par chèque-repas.